LES INCONNUS

 


RAP-TOUT

Salut mec, ça va, tu vas bien
On se présente, mais non tu nous connais
On est là pour te pomper
T'imposer sans répit et sans repos
Pour te sucer ton flouze, ton oseille
Ton pognon, ton pèze, ton fric
Ton blé, tes économies, tes sous
Ton salaire, tes bénefs, tes bas de laine
Tout ce qui traîne
C'que tu as sué de ton front
On te le sucera jusqu'au fond

On est là partout
Même quand tu joues
Pauvre idiot, on est là partout
Le loto, c'est nous
Le bingo, c'est nous
Le tiercé, le quarté, le quinté
C'est encore nous
Le quinté plus, on te resuce

Faut qu'tu craches, faut qu'tu payes
Faut qu'tu craches, faut qu'tu payes
Pas possible que t'en réchappes
Nous sommes les frères qui rapent tout

T'as pensé à payer ta taxe foncière
Taxe immobilière, taxe professionnelle
Taxe sur le personnel, taxe d'apprentissage
Taxe si t'es pas sage, taxe sur tout c'qui bouge
Sur tes clopes et sur ton rouge
Sur tes cachets d'aspirine
Sur ta vodka et sur ton gin Ah ! ah
Majoration relevées, vignette et timbres fiscaux,
Carte grise et assurance auto
Droit d'immatriculation, P.V, crache, crache
Essence, péage, héritage, partage, mariage, concubinage
On est là à tous les étages

Nous somme Urssaf, Cancras et Carbalas
Qui que tu sois, quoi que tu fasses
Faut qu'tu craches, faut qu'tu payes
Pas possible que t'en réchappes
Nous sommes les frères qui rapent tout

Je t'offre un pot ! Et oui un pot
Impôts fiscaux, impôts locaux
Impôts directs et impôts indirects
Impôts fonciers, impôts rentiers
Impôts sur les grandes fortunes
Impôts même si t'as pas de tunes
Impôts sécheresse, impôts richesse
Impôts nouveaux, impôts rétros
Impôts recto, impôts verso
Impôts sur les revenu, impôts sur les revenants

Nous somme Urssaf, Cancras et Carbalas
Qui que tu sois, quoi que tu fasses
Faut qu'tu craches, faut qu'tu payes
Pas possible que t'en réchappes
Nous sommes les frères qui rapent tout

Et ta déclaration
Tu sais ce que ça veut dire IFA
Impôts forfaitaire annuel
C'est moi qui l'ai inventé
Cotisation complémentaire de 0,1%
Contribution sociale de solidarité
Attends, attends, attends, attends, c'est pas fini
Majoration, relevés
Charges sociales et plus value
Cotisation pré-retraite, cotisation post-retraite
T'as pensé à payer ta
Taxe foncière, taxe immobilière
Taxe professionnelle, taxe sur le personnel

On est à pour te pomper
T'imposer sans répit et sans repos
Pour te sucer ton flouze, ton oseille
Ton pognon, ton pèze, ton fric
Ton blé, tes biftons, tes ronds,
Tes actions, tes sicavs, ton liquide
Tes pourliches, ton salaire, tes bénefs, tes magot,
Tes lingots, tes napos, tes bas de laine
Tout ce qui traîne
C'que tu as sué de ton front
On te le sucera jusqu'au fond

(x2) Nous somme Urssaf, Cancras et Carbalas
Qui que tu sois, quoi que tu fasses
Faut qu'tu craches, faut qu'tu payes
Pas possible que t'en réchappes
Nous sommes les frères qui rapent tout

Salut ! TVA bien !

Nous somme Urssaf, Cancras et Carbalas
Qui que tu sois, quoi que tu fasses
Faut qu'tu craches, faut qu'tu payes
Pas possible que t'en réchappes
Nous sommes les frères qui rapent tout

Nous comprenons votre douleur
C'est une triste disparition
Mais dans votre malheur
N'oubliez pas de régler
Vos droits de succession

AUTEUIL NEUILLY PASSY

Hé mec, je me présente
Je m'appelle Charles-Henri Dupré
J'habites à Neuilly dans un quartier mal paumé
Je suis fils unique dans un hôtel particulier
C'est la croix et la bannière pour me sustenter
Pas un arabe du coin ni un Euromarché
Auteuil, Neuilly Passy tel est notre ghetto

Hé mec, mon nom à moi c'est Hubert Valéry
Patrick Stanislas duc de Montmorency
A 5 ans 1/2, j'avais déjà ma Ferrari
J'pouvais pas la conduire, bien-sûr j'étais trop petit
As tu saisi mon pote, mon envie de révolte
J'ai envie de crier "Zut, flûte, crotte, chié..."
Auteuil, Neuilly Passy, c'est pas du gâteaux
Auteuil, Neuilly Passy, tel est notre ghetto

Salut, tu vas bien ? (x2)

Y en a marre du Fauchon, du Hédiard, du saumon, du caviar
Salut c'est Patrick à l'appareil, ouais c'est Pat, tu vas bien ?
Et moi ? Et moi ? Tu ne sais pas quelle est ma vie ?
A côtoyer Chantal ou bien Marie-Sophie
A faire le baise-main à des pétasses mal baisées
Enfin j'ai voulu dire, des filles un peu coincées
Je veux être un voyou vrai de vrai hors la loi
Mais quand t'es né ici, vous n'avez pas le choix
Y'en a marre des Mylène, Ségolène, des Sylvie
Gwendoline, Eglantine, Marie-Chantal

Y en a marre, mon frère, on a des gros problèmes
Y en a marre, mon frère, de subir le système
Mon avenir à moi est déjà tout tracé
Boîtes privées, Science Po, l'ENA ou HEC
Et dans le pire des cas si je ne travaille pas
Faudra que je reprenne la boîte de papa

Salut, tu vas bien ?

Auteuil, Neuilly Passy, c'est pas du gâteaux
Auteuil, Neuilly Passy, tel est notre ghetto

Hé mec, nous sommes tous les produits
D'une société économique dépendante
Des fluctuations boursières qui déstabilisent le marché
Et pour sortir de ce carcan éducatif capitaliste
Il faut savoir dire non, non, non mec

Salut, tu vas bien ?

(x2) Auteuil, Neuilly Passy, c'est pas du gâteaux
Auteuil, Neuilly Passy, tel est notre ghetto

Salut

(x2) Nous sommes issus d'une famille qui n'a jamais souffert
Nous sommes issus d'une famille qu'on ne peut plus souffrir

C'EST TOI QUE JE T'AIME

Moi, je squatte à Juvisy
Et toi, tu crèches à Neuilly
Not' rencontre, c'était fatal
Ca s'est passé dans les Halles

Depuis, je veux te revoir
Que je suis au désespoir
J'ai même plaqué tout' mes meufs
Toi, tu m'fais une effet bœuf

Ya pas plus con que Monique
Qu'est caissière à Prisunic
Plus moche que Maïte
Qui travaille au PTT

Je sais pas comment te dire
Ce que je peux pas écrire
Faudrait qu'j'invente des mots
Qu'existent pas dans le dico

C'est toi que je t'aime, vach'ment beaucoup (x2)

Je t'inventerai un domaine
Où l'amour sera roi
Je bosserai tout' la semaine
Même le dimanche chez IKEA

Je ferai de la variété
Pour passer chez Sabatier
Et que même s'il le faut
J'irai chanter chez Foucault

J'suis capable de faire du fric
D'être caissier chez Prisunic
Et de passer tout l'été
A m'faire chier au PTT

Je sais pas comment te dire
Ce que je peux pas écrire
Faudrait qu'j'invente des mots
Qu'existent pas dans le dico

C'est toi que je t'aime, vach'ment beaucoup (x2)

Pour toi, j'repasserai mon bac
J'serai poli avec ta mère
Je voterai pour Jacques Chirac
J'arrêterai de boire d'la bière

J'mettrai un costard cravate
J'irai à Roland Garros
J'te jure, j'aurais plus d'morbacs
J'écouterai Demis Roussos

Je donnerai pour la Croix-Rouge
J'ferai plus le 36-15 ULLA
J'achèterai le Figaro
J'pisserai plus dans le lavabo

Je sais pas comment te dire
Ce que je peux pas écrire
Faudrait qu'j'invente des mots
Qu'existent pas dans le dico

C'est toi que je t'aime, vach'ment beaucoup (x3)

ISABELLE A LES YEUX BLEUS

Isabelle a les yeux bleus (x3)
Bleus les yeux Isabelle a

Soudain quand elle est partie
J'ai vu qu'elle n'était plus là
Et quand elle n'était plus là
J'me suis dit elle est partie

Dans la nuit noire
Dans la nuit noire et obscure
Obscure et sombre Isabelle
S'est cognée contre les murs
Les murs

Isabelle a les yeux bleus (x3)
Bleus les yeux Isabelle a

Y a plus d'espoir dans la nuit noire
Sur le quai de la gare
Dans le brouillard
Il faisait un froid de canard

Les mecs, j'ai plus de rimes en "ar"
C'est pas grave, on continue la chanson
-Chanson-

Isabelle a les yeux bleus (x2)
Bleus les yeux Isabelle a
Isa bleus belle a les yeux

Ho ! Le solo de guitare
Ho ! Monstrueux
Ha, merde, merde, attends, j'comprends pas là
Eh ! Les mecs, si on se faisait un plan en anglais
On va conquir l'Europe

Isabelle has the blue eyes (x2)
Blue eyes Isabelle est naze

C'était trop tard quand j'ai su qu'elle me quittait
Qu'elle me quittait, je l'ai su oui
Que oui, que très très tard, tard, tard

Isabelle a les yeux bleus (x3)
Bleus les yeux Isabelle a

Isabelle, lorsque je t'ai rencontré pour la première fois
Tu avais les yeux bleus
Et lorsque tu m'as quitté
Tu avais toujours les yeux bleus

Heu, c'est normal

Sur le quai de la gare
J'ai voulu la rattraper
C'était trop tard
Son avion venait juste de décoller
-Coller-

Ho ! Les mecs, je viens de trouver
Un accord à la guitare
Complètement monstrueux
Si, si écoutez, monstrueux

Tu vois, c'est pas compliqué
Tu vois, tu mets le doigt là, tu vois
Et, après tu fais comme ça,
Regarde, c'est monstrueux.
Ouais, ouais, ouais.
C'est complètement d'enfer
L'éclate totale, tu vois
Ha ! Je vais vous dire les mecs
Ca va être monstrueux

UN CHAGRIN D'AMOUR

Un chagrin d'amour
C'est un bateau qui part
Sans larguer les amarres
Un chagrin d'amour
Une samsonite oubliée
Sur le quai d'une gare
Un chagrin d'amour
C'est comme ton maquillage
Le matin au réveil
C'est une paire de Rayban
Alors qu'il y a plus de soleil
Un chagrin d'amour
C'est comme une grève de métro
Quand tu restes sur le quai
Un chagrin d'amour
C'est une boite de nuit
Sans son disque Jockey
Un chagrin d'amour
C'est une Golf GTI
Qui n'aurait plus qu'une vitesse
Une station de ski
Sans neige et sans tire-fesses

Mais un chagrin d'amour
C'est l'amour sans amour
Et l'amour sans amour
Ca n'est plus de l'amour
Laisse le temps à l'amour
De redevenir l'amour
Et tu verras l'amour
Ca n'est rien que de l'amour

Un chagrin d'amour
Putain, ça fait mal
Un chagrin d'amour
C'est comme si Roméo
N'aimait plus... Virginie
Un chagrin d'amour
Comme si l'équipe de Marseille
N'avait plus Bernard Tapie
Un chagrin d'amour
C'est un sapin de Noël
Sans guirlande et sans boules
C'est un papa Noël
Sans sa hotte et ses boules

C'est comme la mer sans les vagues
C'est comme les vagues sans l'écume
C'est comme l'écume sans le sel
C'est comme le sel sans le poivre

(Ter) Mais un chagrin d'amour
C'est l'amour sans amour
Et l'amour sans amour
Ca n'est plus de l'amour
Laisse le temps à l'amour
De redevenir l'amour
Et tu verras l'amour
Ca n'est rien que de l'amour

LA CHANSON DE BIOUMAN

Salut, bande de tarés
C'est super l'après-midi
Qu'est-ce qu'on regarde à la télé
C'est Biouman et Dorothée

Moi, je m'appelle Bernard Minet
Heureusement que pour bouffer
Y a mes copains, les japonais
Biouman et Dorothée

Si chez nous, les français
On ne sait pas dessiner
Heureusement que pour chanter
Il y a moi et Dorothée

Alors, pendant la récré
Cours y vite à Monoprix
Achète mon disque, tu le trouveras
Près du rayon charcuterie

Salut, bande de tarés
C'est super l'après-midi
Biouman, Biouman
Biouman et Dorothée

FIN D'APRÈS-MIDI

Venez tous avec nous
Dans la boite de nuit
On s'éclate comme des fous
C'est la méga folie
Un peu de folie et d'imagination
Beaucoup de fond de teint
Pour cacher tes boutons

Oublie tes calories
Éclate-toi baby

Et tu danses, danses, danses
Sur la piste de danse
Et tu chantes, chantes, chantes
Tu chantes avec ta voix
Et tu frappes, frappes, frappes
Tu frappes avec tes mains
Et tu tapes, tapes, tapes
Tu tapes avec tes pieds
Et tu ris, tu ris, tu ris
Tu ris avec tes dents
Et t'entends, t'entends, t'entends
Avec tes oreilles
Et tu sens, tu sens, tu sens avec tes narines
Et tu penses, penses, penses avec ...

MIGRAINE FARMER

Je, je suis sympathique
Comme une porte de prison
Je, je suis érotique
Je, suis un glaçon

J'écris des paroles
Que vous ne comprenez pas
Remarquez, moi non plus

Je, je, je te déteste, public adoré
Oui, je, je te déteste, public, je te hais...

LA DANSE DES CANETTES

En France, on sait rigoler
Il suffit de savoir compter
1 pour décapsuler
2 coups dans le gosier
Et c'est partie pour la journée

C'est la danse des canettes
Plus on est torché
Et plus on se marre
Sur l'autoroute à contresens
A 140 sur les trottoirs

Kro kro kro Kronenbourg
1 dernière pour la route
Vive vive vive la France

LES INSECTES SONT NOS AMIS

Oh, que c'est jolie
Je me suis trop penchée au-dessus du vide ordure
Et je suis tombée dans un étrange pays
C'est la pays de la poubelle magique
J'ai rencontré des êtres fantastiques
Et voilà ce que j'ai appris :

Les insectes sont nos amis
Il faut les aimer aussi
Mais connaissez-vous les noms
De mes nouveaux compagnons ?
Laissez moi vous présenter
Mes bébêtes préférées

Moi, je m'appelle Moucham
Je suis une mouche verte
Mes menus gastronomiques
Sont sur papiers hygiénique (Bis)

Et toi, quel est ton nom ?
Je suis Morbac le morpion
Regardez comme j'suis mignon
Je suis frileux et je m'installe
Toujours à côté du poêle (Bis)

Ah ah ah
Les insectes sont nos amis
Il faut les aimer aussi
Comme nous, ils ont une âme
Comme Morbac et Moucham
Les insectes sont nos amis
Il faut les aimer aussi
Comme nous, ils ont une âme
Comme Morbac et Moucham
Comme nous, ils ont une âme
Comme Morbac et Moucham...

 

VICE ET VERSA

L'hémorragie de tes désirs 
S'est eclipsée sous l'azur bleue dérisoire
Du temps qui se passe
Contre duquel on ne peut rien

Etre ou ne pas être
Telle est la question
Sinusoïdale
De l'anachorète
Hypochondriaque

Mais tu dis (Mais tu dis)
Que le bonheur est irréductible
Et je dis (Et il dit)
Que ton espoir n'est pas si désespéré
A condition d'analyser
Que l'absolu ne doit pas être annihiler
Par l'illusoire précarité
De nos amours destitués
Et vice et versa

Il faut que tu arrivera
A laminer tes rancoeurs dialectiques
Même si je suis con ...
...vaincu que c'est très difficile

Mais comme moi, dis toi
Qu'il est tellement plus mieux
D'éradiquer
Les tentacules de la déréliction 
Et tout deviendra clair

Mais tu dis (Mais tu dis)
Que le bonheur est irréductible
Et je dis (Et il dit)
Que ton espoir n'est pas si désespéré
A condition d'analyser
Que l'absolu ne doit pas être annihiler
Par l'illusoire précarité
De nos amours destitués
Et vice et versa
Et vice et versa !

D'où venons nous?
Où allons nous?
J'ignore de le savoir
Mais ce que je n'ignore pas de le savoir
C'est que le bonheur
Est à deux doigts de tes pieds
Et que la simplicité réside dans l'alcôve
Bleue et jaune et mauve et insoupçonnée
De nos rêveries
Mauves et bleues et jaunes et pourpres
Et paraboliques
Et vice et versa

Mais tu dis (Mais tu dis)
Que le bonheur est irréductible
Et je dis (Et il dit)
Que ton espoir n'est pas si désespéré
A condition d'analyser
Que l'absolu ne doit pas être annihiler
Par l'illusoire précarité
De nos amours
Et qu'il ne faut pas cautionner l'irréalité
Sous des aspérités absentes et désenchantées
De nos pensées iconoclastes et désoxydées
Par nos désirs excommuniés de la fatalité
Destitué
Et vice et versa
Et vice et versa !!
Et vice et versa...

 

POESIE

PO-E-SIE....

Ecoute un peu ton coeur
Il t'apprend la tendresse
Que désir ton âme
De la délicatesse

Dieu a créé l'amour
Au jour du 7ème jour
Un amour si fragile
Fabriqué en l'argile
C'est écrit dans l'Evangile

Retrouve dans ta tête 
Ton âme de poète
Souviens-toi comme c'est chouette
La parfum des violettes
Un soir de pâquerettes

Suis mois ... là
Tout n'est qu'ordre et beauté
Luxe, calme et volupté
Redonne un sens à ta vie
En y mettant de la
PO - E - SIE
POESIE, POESIE, POESIE !

Laisse battre ton coeur
Il t'apprend la sagesse
Laisse parler ton âme
Elle désire des caresses
Dieu a voulu t'aimer
C'est pour ça qu'il t'as fait
Avec de la terre glaise
Ca c'est pas des foutaises
C'est dit dans la genèse

Tu as besoin d'azur
De grand large et d'air pur
Alors fuis la menace
Et phénomènes de masse
Les cris de populace

Suis mois ... là
Tout n'est qu'ordre et beauté
Luxe, calme et volupté
Redonne un sens à ta vie
En y mettant de la
PO - E - SIE
POESIE, POESIE , POESIE !

Suis mois ... là
Tout n'est qu'ordre et beauté
Luxe, calme et volupté
Redonne un sens à ta vie
En y mettant de la
PO - E - SIE
POESIE, POESIE , POESIE !
PO - E - SIE, POESIE !