MICHEL FUGAIN

 

 


LE CHIFFON ROUGE

Accroche à ton coeur un morceau de chiffon rouge
Une fleur couleur de sang
Si tu veux vraiment que ça change et que ça bouge
Lève-toi car il est temps

Allons droit devant vers la lumière
En levant le poing et en serrant les dents
Nous réveillerons la terre entière
Et demain, nos matins chanteront

Compagnon de colère, compagnon de combat
Toi que l'on faisait taire, toi qui ne comptais pas
Tu vas pouvoir enfin le porter
Le chiffon rouge de la liberté
Car le monde sera ce que tu le feras
Plein d'amour de justice et de joie

Accroche à ton coeur un morceau de chiffon rouge
Une fleur couleur de sang
Si tu veux vraiment que ça change et que ça bouge
Lève-toi car il est temps

Tu crevais de faim dans ta misère
Tu vendais tes bras pour un morceau de pain
Mais ne crains plus rien, le jour se lève
Il fera bon vivre demain

Compagnon de colère, compagnon de combat
Toi que l'on faisait taire, toi qui ne comptais pas
Tu vas pouvoir enfin le porter
Le chiffon rouge de la liberté
Car le monde sera ce que tu le feras
Plein d'amour de justice et de joie

 

TOUT VA CHANGER

Tout va changer ce soir
On prend un nouveau départ
La neige a blanchi le monde
Les enfants sont pleins d'espoir
Tout va changer demain
Tu n'as qu'à ouvrir les mains
Pour que de là-haut te tombent
En rafales une pluie de cadeaux
Sous un torrent d'étoiles
Demain il fera beau

Tout va changer ce soir
Selon notre bon vouloir
Les rues seront des théâtres
On jouera sur les trottoirs
Tout va changer demain
Hier il ne reste rien
Demain c'est le grand spectacle
Qu'on allume des millions de chandelles
Qu'on change de costumes
Ce soir la vie est belle

Tout va changer ce soir
On prend un nouveau départ
La neige a blanchi le monde
Les enfants sont pleins d'espoir
Tout a changé déjà
Pendant qu'on chantait tout ça
Demain est venu en douce
Et la course ne s'arrêtera pas
Pas plus que la grande Ourse
Pas plus que toi et moi.

 

ATTENTION, MESDAMES ET MESSIEURS

Attention, mesdames et messieurs, dans un instant on va commencer
Installez-vous dans votre fauteuil bien gentiment
5, 4, 3, 2, 1, 0, partez, tous les projecteurs vont s'allumer
Et tous les acteurs vont s'animer en même temps

Attention, mesdames et messieurs, c'est important, on va commencer
C'est toujours la même histoire depuis la nuit des temps
L'histoire de la vie et de la mort, mais nous allons changer le décor
Espérons qu'on la jouera encore dans 2000 ans

Nous avons 20 ans et plein de chansons
Comme le printemps, nous allons danser dans votre maison
Notre pain est blanc, notre pain est bon
Si vous le voulez, c'est de bon coeur que nous partagerons

Attention, mesdames et messieurs, dans un instant, ça va commencer
Nous vous demandons évidemment d'être indulgents
Le spectacle n'est pas bien rôdé, laissez-nous encore quelques années
Il ne pourrait que s'améliorer au fil du temps

Attention, mesdames et messieurs, dans un instant, ça va commencer
Installez-vous dans votre fauteuil bien gentiment
5, 4, 3, 2, 1, 0, partez, tous les projecteurs vont s'allumer
Et tous les acteurs vont s'animer en même temps

Nous avons 20 ans et plein de chansons
Comme le printemps, nous allons danser dans votre maison
Notre pain est blanc, notre pain est bon
Si vous le voulez, c'est de bon coeur que nous partagerons

Attention, mesdames et messieurs, dans un instant, on va commencer
Il se peut que vous soyez choqués de temps en temps
Mais surtout ne vous inquiétez pas, n'allez pas faire des signes de croix
Et rappelez-vous qu'un jour vous avez eu 20 ans

 

FAIS COMME L'OISEAU

Fais comme l'oiseau
Ça vit d'air pur et d'eau fraîche, un oiseau
D'un peu de chasse et de pêche, un oiseau
Mais jamais rien ne l'empêche, l'oiseau, d'aller plus haut

Mais je suis seul dans l'univers
J'ai peur du ciel et de l'hiver
J'ai peur des fous et de la guerre
J'ai peur du temps qui passe, dis
Comment peut on vivre aujourd'hui
Dans la fureur et dans le bruit
Je ne sais pas, je ne sais plus, je suis perdu

Fais comme l'oiseau
Ça vit d'air pur et d'eau fraîche, un oiseau
D'un peu de chasse et de pêche, un oiseau
Mais jamais rien ne l'empêche, l'oiseau, d'aller plus haut

Mais l'amour dont on m'a parlé
Cet amour que l'on m'a chanté
Ce sauveur de l'humanité
Je n'en voit pas la trace, dis
Comment peut on vivre sans lui ?
Sous quelle étoile, dans quel pays ?
Je n'y crois pas, je n'y crois plus, je suis perdu

Fais comme l'oiseau
Ça vit d'air pur et d'eau fraîche, un oiseau
D'un peu de chasse et de pêche, un oiseau
Mais jamais rien ne l'empêche, l'oiseau, d'aller plus haut

Mais j'en ai marre d'être roulé
Par des marchands de liberté
Et d'écouter se lamenter
Ma gueule dans la glace, dis
Est-ce que je dois montrer les dents ?
Est-ce que je dois baisser les bras ?
Je ne sais pas, je ne sais plus, je suis perdu

Fais comme l'oiseau
Ça vit d'air pur et d'eau fraîche, un oiseau
D'un peu de chasse et de pêche, un oiseau
Mais jamais rien ne l'empêche, l'oiseau, d'aller plus haut

 

LA FÊTE

Tiens tout a changé ce matin
Je n'y comprends rien
C'est la fête, la fête
Jeunes et vieux grands et petits
On est tous amis
C'est la fête, la fête

C'est comme un grand coup de soleil
Un vent de folie
Rien n'est plus pareil
Aujourd'hui
Le monde mort et enterré
A ressuscité
On peut respirer
C'est la fête, la fête

Plus de bruit plus de fumée
Puisqu'on va tous à pieds
C'est la fête, la fête
Le pain et le vin sont gratuits
Et les fleurs aussi
C'est la fête, la fête
C'est comme un grand coup de soleil
Un vent de folie
Rien n'est plus pareil
Aujourd'hui
Depuis le temps qu'on en rêvait
Et qu'on en crevait
Elle est arrivée
C'est la fête, la fête

Merde que ma ville est belle
Sans ces putains de camions
Plus de gaz-oil mais du gazon
Jusque sur le goudron
Merde que ma ville est belle
Avec ces gosses qui jouent
Qui rigolent et qui cassent tout
Qui n'ont plus peur du loup !
Et l'eau c'est vraiment de l'eau
Que l'on peut boire au creux des ruisseaux

Venez danser dans la rue
Ce n'est plus défendu
C'est la fête, la fête
En vérité je vous le dis
C'est le paradis
C'est la fête, la fête

C'est comme un grand coup de soleil
Un vent de folie
Rien n'est plus pareil
Aujourd'hui
On a les yeux écarquillés
Sur la liberté
Et la liberté
C'est la fête, la fête.

 

UNE BELLE HISTOIRE

C'est un beau roman, c'est une belle histoire,
C'est une romance d'aujourd'hui.
Il rentrait chez lui, là-haut vers le brouillard.
Elle descendait dans le midi, le midi.
Ils se sont trouvés au bord du chemin,
Sur l'autoroute des vacances,
C'était sans doute un jour de chance.
Ils avaient le ciel à portée de main,
Un cadeau de la providence,
Alors pourquoi penser au lendemain ? 

Ils se sont cachés dans un grand champ de blé,
Se laissant porter par les courants,
Se sont racontés leur vies qui commençaient.
Ils n'étaient encore que des enfants, des enfants
Qui s'étaient trouvés au bord du chemin,
Sur l'autoroute des vacances,
C'était sans doute un jour de chance,
Qui cueillirent le ciel au creux de leurs mains
Comme on cueille la providence,
Refusant de penser au lendemain. 

C'est un beau roman, c'est une belle histoire,
C'est une romance d'aujourd'hui.
Il rentrait chez lui, là-haut vers le brouillard.
Elle descendait dans le midi, le midi.
Ils se sont quittés au bord du matin,
Sur l'autoroute des vacances,
C'était fini le jour de chance.
Ils reprirent alors chacun leur chemin,
Saluèrent la providence en se faisant un signe de la main. 

Il rentra chez lui, là-haut vers le brouillard.
Elle est descendu là-bas dans le midi.
C'est un beau roman, c'est une belle histoire,
C'est une romance d'aujourd'hui. 

 

CHANTE COMME SI TU DEVAIS MOURIR DEMAIN

Chante la vie, chante
Comme si tu devais mourir demain
Comme si plus rien n'avait d'importance
Chante, oui, chante 

Aime la vie, aime
Comme un voyou, comme un fou, comme un chien
Comme si c'était ta dernière chance
Chante, oui, chante 

Tu peux partir quand tu veux
Et tu peux dormir où tu veux
Rêver d'une fille
Prendre la Bastille
Ou claquer ton fric aux jeux
Mais n'oublie pas : 

Chante la vie, chante
Comme si tu devais mourir demain
Comme si plus rien n'avait d'importance
Chante, oui chante 

Fête, fais la fête
Pour un amour, un ami ou un rien
Pour oublier qu'il pleut sur tes vacances
Chante, oui, chante 

Et tu verras que c'est bon
De laisser tomber sa raison
Sors par les fenêtres
Marche sur la tête
Pour changer les traditions
Mais n'oublie pas : 

Chante la vie, chante
Comme si tu devais mourir demain
Comme si plus rien n'avait d'importance
Chante, oui chante

 

JE N'AURAI PAS LE TEMPS

Je n'aurai pas le temps
Pas le temps 

Même en courant
Plus vite que le vent
Plus vite que le temps
Même en volant
Je n'aurai pas le temps
Pas le temps 

De visiter
Toute l'immensité
D'un si grand univers
Même en cent ans
Je n'aurai pas le temps
De tout faire 

J'ouvre tout grand mon coeur
J'aime de tous mes yeux
C'est trop peu
Pour tant de coeurs et tant de fleurs
Des milliers de jours
C'est bien trop court
C'est bien trop court 

Et pour aimer
Comme l'on doit aimer
Qu'on aime vraiment
Même en cent ans
Je n'aurai pas le temps
Pas le temps

 

LES GENTILS, LES MECHANTS

Qui c'est qui est très gentil ?
Les gentils
Qui c'est qui est très méchant ?
Les méchants
Qui a tout les premiers prix
Les gentils
Qui roupille au dernier rang
Les méchants
Qui fait des économies
Les gentils
Et qui gaspille son argent
Les méchants
Qui c'est qui vend des fusils
Les gentils
Qui c'est qui se retrouve devant
Les méchants

C'est comme à Guignol spectacle permanent
Et vive l'école, vive le régiment
Tout le monde en rigole
Et tout le monde y croit
Mais pourtant

Pour qui t'as de l'antipathie
Les gentils
Pour qui t'as un gros penchant
Les méchants
C'est travail, famille, patrie
Les gentils
C'est la retraite à 20 ans
Les méchants

Ils font l'amour le samedi
Les gentils
Ils font ça n'importe quand
Les méchants
Ils crèveront le cul béni
Les gentils
Ils crèveront le coeur content
Les méchants
Les gentils méchants